5 raisons d’adopter Google Tag Manager

[EDIT 21/11/2016] Vous êtes nombreux à vouloir expérimenter GTM sur votre e-commerce. Le besoin le plus fréquent est pour Prestashop. Bruno Guyot a justement réalisé un excellent – presque parfait 🤗 – guide pour le couple GTM & Prestashop. Si c’est votre cas, la lecture est obligatoire !

Google Tag Manager a été une vraie révolution dans la gestion des balises sur le web et mobile, avec des concurrents tels que TagCommander, Adobe Tag Container ou encore Ensighten ou Tealium. Et bien qu’il ait quand même gagné en popularité ces dernières années, beaucoup d’entreprises se questionnent encore sur l’intérêt d’une telle migration. Elles sont nombreuses à se dire que le résultat obtenu sera le même. Il est vrai. Mais imaginez un peu tout ce que vous avez à y gagner…

Tout d’abord, GTM, c’est quoi ?

GTM est un gestionnaire de balises (ou TMS pour Tag Management System). Il s’agit d’un conteneur de balises, qui, déployé sur l’ensemble des pages de votre site ou application mobile, vous permettra de déclencher toute sorte de balises (souvent du JavaScript).

One script to rule them all
Ok. Mais ça ne dit toujours pas à quoi ça sert.

Les bénéfices de GTM (ou plus largement, de tout TMS digne de ce nom)

Cet article découle de mon expérience avec GTM pour le compte de plusieurs organisations (startups et grands comptes). Et jusqu’ici, j’en suis plutôt content.

En réalité, et bien que cet article se nomme « 5 raisons d’adopter GTM », je ne vois AUCUNE raison de ne pas l’adopter. Voyez plutôt par vous-même.

1 – De l’autonomie pour le marketeur

Soyons clairs : le tag management reste un domaine technique. Avoir des notions en JavaScript et un esprit logique vous aidera à mieux comprendre la synergie entre triggers et macros, comprendre pourquoi vos balises ne se déclenchent pas toujours, bien structurer votre compte.

Ceci dit, je trouve particulièrement stupide le fait d’attendre plusieurs jours pour enfin voir votre pixel de conversion Facebook remonter sur une landing page, après avoir insisté auprès d’un développeur deux jours d’affilée pour qu’il soit calé lors de la prochaine mise en prod.

C’est pour moi le plus gros avantage que présente GTM. Les TMS redonnent un peu de pouvoir aux marketeurs en leur évitant de systématiquement solliciter – et souvent gêner – les équipes techniques (qui connaissent d’autres enjeux).

2 – Moins d’erreurs avec le debug mode

GTM possède une console très puissante qui vous permet de vérifier que vos balises se déclenchent bien selon les règles que vous avez définies. Il est inutile de publier votre version de conteneur avant d’avoir la certitude que vous avez bien configuré le tout.

Il s’agit en quelque sorte d’un mode aperçu, où vous visitez les pages de votre site pour vérifier le bon fonctionnement de vos balises, et l’ordre chronologique de leur déclenchement.

Vraiment indispensable pour s’assurer de l’envoi d’un événement sur un formulaire, par exemple. Ou pour s’assurer qu’un événement de type « pageview » ne se déclenche pas sur une page non désirée.

Tout push est versionné

Un peu comme sur Git, en cas d’erreurs, vous pouvez toujours revenir facilement sur une ancienne version de votre conteneur.

Accessoirement, on gagne en maintenabilité

Avoir l’assurance qu’on a tous les scripts sous les yeux, avec en collone A le nom de la balise et en colonne B la règle avec laquelle elle se déclenche est priceless !

Cas concret : c’est toujours un peu compliqué de demander à l’équipe technique comment sont déclenchés l’ensemble des événements Analytics. Eux-mêmes ne s’en souviennent plus et doivent parcourir le code pour vous apporter l’information, et à vous de prendre des notes. Migrez tout sur GTM et vous n’aurez plus de soucis à ce niveau, tout comme la prochaine personne qui aura besoin de cette information.

3 - Configuration facilitée des balises courantes

Les utilisateurs les moins aguerris seront ravis de voir que GTM a prévu des templates pour la gestion de certaines balises. Ainsi, il vous est possible d’installer pas mal de produits courants en 3 clics, en général juste en collant l’ID de votre compte.

Si vous avez une peur bleue du code, la configuration d’outils Google et même d’éditeurs externes (AdRoll, LinkedIn, Crazy Egg) est rendue très accessible.

Pre-defined tags GTM

4 РAm̩lioration de la vitesse

GTM vous permettra certainement d’optimiser le chargement de vos pages en réduisant le nombre d’appel à des ressources externes lors du chargement et également en permettant aux tags tiers de récolter les valeurs des variables dans une place dédiée, le dataLayer ou « couche de donnée ».

  • Vous le savez peut-être : le facteur qui joue énormément sur la vitesse de chargement de pages est le nombre d’appel à des ressources externes. GTM résout ce problème car vous ne faites qu’un seul appel à gtm.js, et c’est ce dernier qui se chargera d’effectuer les requêtes externes, ce qui peut sérieusement jouer un rôle sur la vitesse de chargement.
  • De plus, GTM fonctionne en mode asynchrone. Il n’attend pas d’être chargé complètement pour laisser les autres fichiers se charger eux-mêmes (HTML, CSS, images, etc.).
  • Effet non attendu, mais parfois, lors de la migration vers GTM, faire une repasse avec l’équipe technique pour repérer les tags inutilisés, en dur dans le code, est une occasion d’améliorer sensiblement les appels de ressources externes.

Ça, c’est pour le concept. Un article récent de GTM et PageSpeed, par Christophe Caulet, complètera parfaitement mes propos.

5 – Gestion des droits d’utilisateurs

Votre agence se propose de poser des pixels de conversion sur votre site ? Partagez-leur votre compte pour l’occasion. Et la discussion restera entre votre deux entités marketing. C’est vraiment dommage de mettre l’équipe technique dans la boucle, pour si peu de choses. Encore plus valable quand des allers-retours ont lieu pour des ajouts ou des corrections.

Vous voulez vérifier l’implémentation d’un outil exotique par l’éditeur ? Donnez-lui un accès en mode « lecture seule » pour vous assurer de la bonne configuration de celui-ci.

Conclusion

Si vous insérez encore manuellement vos tags dans vos templates de pages, arrêtez dès maintenant et faites la transition vers GTM. Moins d’erreurs seront générées et surtout : l’équipe technique sera moins sollicitée.

Growth Marketer à Paris, j'accompagne des startups dans leur stratégie d'acquisition et de rétention d'utilisateurs. Je crois au growth hacking, plus difficilement les growth hackers.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer